Les-Community-Managers-ne-sont-plus-ce-qu'ils-étaient

Les Community Managers ne sont plus ce qu’ils étaient

Jusqu’à il y a quelques années, les Community Managers (CM) semblaient être les seules personnes qui travaillaient sur les réseaux sociaux car on disait qu’ils étaient habitués à tout faire, multitâches ou « CM Ninja » (comme on les appelait). Le CM effectuait plusieurs tâches : élaboration de la stratégie ; génération de contenu ; conception; publication et modération sur les réseaux sociaux ; optimisation des lignes directrices ; rapports et même la mise à jour du blog de l’entreprise ou de ses clients et même de son patron certaines fois.

Les années ont passé et on constate que l’utilisation des réseaux sociaux a évolué avec sa professionnalisation respective. Toutes les tâches en charge du CM sont devenues des spécialisations et ont commencé à être développées par des personnes dans différents métiers. Nous connaissons actuellement ces postes comme :

  • Social Media Strategist : en charge de concevoir des stratégies, penser à moyen et long terme. Définir les objectifs et analyser leur réalisation.
  • Contenu des médias sociaux : rédiger et concevoir du contenu. Selon la taille de l’entreprise/agence, cette personne effectuera les deux tâches ou ne fera que concevoir ou écrire.
  • Social Media Manager : c’est celui qui coordonne les CM et traite directement avec les clients.
  • Community Manager : en charge de la publication et de la modération des profils (Ni plus ni moins important que ça). Alerter sur d’éventuelles crises et opportunités. Fournit des informations et des commentaires des utilisateurs sur les rapports correspondants.
  • Social Analyst : en charge de la réalisation des rapports.
  • Social Media Performance : c’est celui qui gère et optimise la ligne directrice (investissement publicitaire en ligne)

Il y a ceux qui prétendent que la professionnalisation de tous ces « nouveaux » postes a dénaturé ce qu’est réellement le CM. Certains disent que le CM est celui qui doit s’occuper de toutes les tâches mentionnées ci-dessus. Ça peut effectivement être le cas pour les petites et ou moyennes entreprises, mais dans le cas d’entreprises plus grande c’est inconcevable. Pour obtenir les meilleurs résultats possibles – ce que tout le monde souhaite – il est indispensable que tous ces rôles individuels existent mais qu’il y ait un travail d’équipe. Et je ne dis pas cela comme quelque chose de temporaire : s’il n’y a pas de communication et de travail d’équipe entre tous les rôles, les choses ne fonctionneront pas. Chaque individu doit remplir sa part correspondante mais doit à son tour répondre au plan de travail préétabli par intercommunication avec le reste de l’équipe.

La diversification et le nombre de profils qui existent dépendront toujours de la taille de l’entreprise/agence. La logique serait qu’au fur et à mesure que le travail et la communauté s’agrandit, chacun occupera un poste différent avec des tâches spécifiques, évitant ainsi la duplication du travail.

La plupart des agences/entreprises embauchent des juniors, sans expérience, fraîchement diplômés, pour le poste de CM. C’est l’une des principales erreurs commises, car ils ne voient pas qu’ils donnent le contrôle des comptes des moyennes ou grandes entreprises, et ils en deviennent le visage visible. Je ne suis pas contre l’embauche de jeunes, bien au contraire. Mais vous devez les accompagner dans le processus d’apprentissage pour une meilleure performance.

Jusqu’à récemment, la plupart des CM travaillaient dans des agences ou étaient des pigistes. Mais, plusieurs entreprises et PME les ajoutent déjà en interne. C’est la meilleure option pour moi car c’est l’idéal pour le CM d’être là, faisant partie du pôle Marketing ou Communication, vivant le quotidien de l’entreprise et non dans une agence éloignée de la réalité.

Une autre des erreurs les plus courantes est de croire que le CM devrait ensuite accéder au poste de Social Media Strategist. C’est une erreur car ce sont des profils différents. Il se peut que dans quelques années le nom du post change et qu’ils ne s’appellent plus Community Managers, mais Marketing ou Communication Analyst. Une chose est sûr les besoins changent et le métier s’adapte.  

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les informations requises sont marquées *